Quel futur pour la Réalité Virtuelle ?

Quel futur pour la Réalité Virtuelle ?

Cela fait déjà quelques années que la Réalité Virtuelle (VR) est devenue un concept incontournable, que ce soit dans le monde de la technologie, des jeux-vidéo, des sports, de la publicité ou même du poker. Selon le site spécialisé FuturaTech, la VR est « une technologie qui permet de plonger une personne dans un monde artificiel crée numériquement».

La VR peut être une représentation du monde réel, ou bien un monde imaginaire, en vous faisant vivre une expérience visuelle et auditive.

A lire en complément : Pourquoi utiliser Google Analytics ?

Et si ce type d’expérience semblait un rêve il y a quelques années, elle est aujourd’hui bien réelle, et connait un essor impressionnant, notamment grâce au développement de casques de réalité virtuelle de plus en plus accessibles. Mais, concrètement, quelles sont les principales utilisations qui sont données à la VR, et quel futur lui est réservé ?

La réalité virtuelle promet de changer notre quotidien dans un future proche
La réalité virtuelle promet de changer notre quotidien dans un future proche

Dans un monde ou des jeux comme Fortnite ou League of Legends font fureur, dans lequel les E-Sports gagnent de plus en plus d’espace et sont même comparés aux « vrais »sports et dans des plateformes de transmission comme Twitch changent le monde de la publicité, la VR apporte un potentiel supplémentaire au juteux marché des jeux-vidéo.

A lire également : Les clés d'un parrainage client réussi

En se servant des casques développés pour console ou ordinateur, nous pouvons maintenant nous immerger totalement dans nos jeux préférés, en vivant un nouveau type d’expérience innovatrice. Selon les principaux experts en jeux-vidéo, la VR est au tout début dans ce domaine, et son évolution promet d’être impressionnante lors des prochaines années.

Un autre monde qui promet beaucoup d’innovations grâce à la VR est celui du poker en ligne. Le leader de ce marché, PokerStars, qui a récemment atteint l’impressionnante marque de 200 milliards de mains jouée sur sa plateforme, s’est d’ores et déjà lancé dans l’aventure de la réalité virtuelle.

Avec son application Oculus Rift, les joueurs peuvent disputer des parties en VR comme s’ils étaient assis à une table avec leurs adversaires, en choisissant de différents  endroits mythiques autour de la planète. Le poker en ligne vit déjà un immense succès, soutenu lors des dernières années, et la VR peut ouvrir un monde de possibilités.

Le leader du poker en ligne PokerStars a déjà créé une plateforme de jeu en VR

Du coté des sports, la VR a aussi un énorme potentiel en ce qui concerne les expériences que pourront avoir les spectateurs lors des transmissions. Petit a petit, les détenteurs des droits des principaux événements sportifs commencent a expérimenter de nouvelles manières de transmettre leurs contenus en se servant de la réalité virtuelle.

En Espagne, La Liga (équivalent de notre Ligue 1 en France) a mis en place un partenariat avec Intel pour permettre aux fans d’avoir plus de contenus disponibles en VR. Dans un futur proche, nous pouvons envisager la possibilité de regarder des matchs de foot ou autres modalités depuis chez nous, tout comme si nous étions au stade.

Le potentiel que réserve la réalité virtuelle semble vraiment ne pas avoir de limites. Les possibilités semblent infinies, non seulement dans les domaines mentionnés ci-dessus, mais dans bien d’autres de domaines qui peuvent avoir un énorme impact sur la société, comme la santé, les transports, ou l’éducation.

Imaginez par exemple une salle de classe dans laquelle les enfants peuvent étudier de différents sujets comme la géographie, l’Histoire ou les sciences de la Terre tout en étant immergés dans un monde virtuel qui leur permette d’apprendre tout en s’amusant.

Le futur de la réalité virtuel pourrait représenter une nouvelle révolution mondiale en termes de technologie. Mais, nous devons être vigilants pour que ce potentiel soit utilise de la manière la plus positive et productive possible, et éviter au maximum qu’elle connaisse des dérives comme nous l’avons vécu, par exemple, avec les réseaux sociaux et la diffusion de « fake news ».