Le moulage par injection : un processus industriel aux multiples facettes

Le moulage par injection : un processus industriel aux multiples facettes

Le moulage par injection est une méthode permettant de produire rapidement des objets en plastique à partir d’un moule, ainsi que ses différentes applications et l’évolution de cette technique au fil du temps. Besoin de précisions ?

Qu’est-ce que le moulage par injection ?

Le moulage par injection est un procédé utilisant un moule dans lequel on injecte un matériau – liquide ou flexible – qui prend ensuite sa forme définitive en durcissant à l’intérieur de ce dernier. Cette technique, particulièrement adaptée pour façonner les objets en plastique, en verre, en métal ou en céramique, se retrouve aujourd’hui dans presque tous les secteurs de la production industrielle. Parmi les différentes méthodes de moulage existantes, celle par injection est sans doute la plus répandue, suivie de près par le moulage par soufflage, le moulage par compression et le thermoformage sous vide.

A lire en complément : Réaliser un audit SEO efficacement

A lire aussi : Les modèles de CV traditionnel sont-ils toujours d’actualité ?

L’essor industriel du moulage par injection

Cette technique a vu le jour au milieu du XIXe siècle lorsque les frères Hyatt ont déposé un brevet pour un appareil capable de produire des objets en celluloïd, alors couramment utilisé comme substitut à l’ivoire pour la fabrication de boules de billard. En 1939, un nouveau brevet est déposé pour l’injection de cellulose acétate plastifiée, moins inflammable que les solutions utilisées jusqu’alors.

Le démarrage véritable de la technique date de la Seconde Guerre mondiale, période pendant laquelle l’injection a permis de fabriquer rapidement et à moindre coût des objets utiles pour le conflit. À cette époque naît également l’utilisation du plastique, qui supplante progressivement d’autres matériaux plus coûteux ou fragiles.

L’évolution des machines d’injection

Depuis ses premières heures, le moulage par injection a considérablement évolué. En 1946, James Watson Hendry crée la première machine à vis sans fin, offrant une précision et un contrôle de qualité bien supérieurs aux modèles précédents. Les années suivantes voient se généraliser l’emploi de moules en aluminium puis en acier, tandis que les appareils à vis représentent aujourd’hui la majorité des machines d’injection sur le marché.

Les applications actuelles du moulage par injection

Aujourd’hui, les secteurs exploitant le moulage par injection sont multiples :

  • électronique
  • automobile
  • appareils électroménagers
  • articles ménagers

Mais c’est sans conteste la fabrication de pièces diverses en plastique qui tient la corde, avec près de 40 % de la production mondiale chaque année. Parmi les matériaux les plus utilisés :

  • le polypropylène, pour les pièces non critiques
  • le PVC, pour sa bonne résistance aux intempéries
  • l’ABS, pour sa haute résistance aux chocs

Au moins l’un de ces matériaux se trouve dans plus de la moitié des pièces en plastique d’un véhicule, y compris les pare-chocs, les panneaux intérieurs et les tableaux de bord.

Moulage par soufflage

Ce procédé consiste à former et assembler des objets creux en matière plastique, verre ou autre. Le moulage par soufflage est économique et s’applique particulièrement bien à la fabrication de contenants comme les bouteilles ou les tubes.

Le rôle de l’impression 3D

Enfin, si la conception et la réalisation de prototypes de moules ont longtemps représenté un frein au développement du moulage par injection, l’impression 3D a permis de franchir un cap en proposant une solution rapide et précise pour produire des objets sur mesure en petite série.

Au fil des années, le moulage par injection a su s’adapter et évoluer pour rester au cœur de la production industrielle. Aujourd’hui encore, il représente pour de nombreux secteurs un levier indispensable pour répondre efficacement à leurs besoins en termes de rendement et de qualité.