Comment s’introduire en bourse en tant qu’entreprise ?

Comment s’introduire en bourse en tant qu’entreprise ?

Nombreuses sont les entreprises qui s’introduisent en bourse afin de financer leur croissance. Cette opération n’est pourtant pas à réaliser n’importe comment, puisqu’il existe un certain nombre d’étapes par lesquelles vous devez passer. Comment s’introduire en bourse ?

Étape n° 1 : réfléchissez au type d’introduction

Pour commencer, il vous est nécessaire de définir la nature de votre introduction en bourse. Cela veut dire que vous devez décider si cette dernière doit augmenter le capital ou vendre ses titres.

A voir aussi : Une nouvelle loterie gratuite débarque sur les mobiles !

Étape n° 2 : étudiez le choix du marché

Elles varient d’un marché à l’autre, les réglementations et les procédures. Plus le marché se montre réglementé, plus il faut que l’entreprise soit solide afin d’y accéder et plus son titre est valorisé. Il est donc conseillé, comme vous pouvez le lire sur World Is Small, de faire le choix de son marché boursier en fonction de la stratégie et de la situation financière.

Étape n° 3 : choisissez les intermédiaires financiers qu’il faut pour une introduction de qualité

Cela ne revient pas à l’entreprise de définir son cours de bourse et de procéder à l’introduction au niveau du marché. Ça doit plutôt être fait par un intermédiaire financier qui est agrémenté par l’AMF. Cet intermédiaire est désigné par l’appellation « listing sponsor ». Cela veut dire qu’il est un prestataire de services en investissements.

A lire en complément : La vidéo motion design : a qui est-elle destinée ?

Le listing sponsor s’évertue, plus exactement, à mettre les actions en vente et à réviser les contrats en s’appuyant sur des avocats spécialisés. De même, il se charge de mobiliser les experts de la comptabilité qui ont la responsabilité de veiller à ce que les réglementations soient respectées.

Étape n° 4 : choisissez une procédure d’introduction

Il existe de nombreuses procédures d’introduction en bourse. On peut citer l’offre à prix fermé, l’offre à prix ouvert, la cotation directe et l’offre à prix minimal. Vous devrez choisir une de ces procédures. On vous parle de chacune des offres ici.

L’offre à prix fermé

Avec l’offre que voici, c’est l’organisme financier qui, avec l’entreprise, se charge de fixer le coût de l’action avant l’introduction en bourse de cette dernière. Les ordres ont tous le même coût, et la quantité d’actions qu’il faut émettre dépend de la demande et de l’offre.

L’offre à prix ouvert

L’offre à prix ouvert se trouve être celle qui est la plus utilisée couramment. L’entreprise qui veut s’introduire en bourse sollicite un intermédiaire, c’est-à-dire un organisme financier. Chacun des membres garantit de façon individuelle le placement d’une quantité d’actions donnée auprès d’établissements qui récoltent l’épargne afin de placer cette dernière au niveau des marchés financiers.

La cotation directe

La cotation directe est très rarement utilisée. Elle contraint à fixer un nombre de titres émis ainsi qu’un coût minimal à l’avance. Ils sont autorisés, les ordres à cours limité, et se trouvent être prioritaires sur les autres titres. Leur exécution est faite sans contrôle des coûts pratiqués.

L’offre à prix minimal

L’offre à prix minimal, elle est un peu comme un mécanisme de vente aux enchères. On accepte ici une seule catégorie d’ordre pour un cours limité ainsi qu’un prix minimal.

Étape n° 5 : obtenez l’autorisation de l’AMF

Pour finir, l’entreprise qui veut s’introduire en bourse est appelée à obtenir l’accord du marché ciblé. Ce dernier est obtenu après autorisation de l’AMF.