Quel type d’hébergement web choisir pour votre activité ?

Quel type d’hébergement web choisir pour votre activité ?

Eh voilà ! Vous avez décidé de vous lancer dans l’un des plus grands projets de votre vie : la création d’un site web. A partir de cet instant précis, vous avez énormément de choses à préparer : nom de domaine, CMS (le support pour créer votre site), thème graphique, réseaux sociaux, développement, référencement et bien entendu (vous l’aurez compris en lisant le titre de l’article), le choix de votre hébergement web. Pour réaliser votre choix, vous devrez cibler précisément vos besoins. Par exemple, pour un petit projet, il vaut mieux partir sur un hébergement partagé, alors que pour un projet beaucoup plus ambitieux, un serveur dédié comme sur le site ovhcloud.com sera bien plus adapté. Explications.

Choisir son hébergement web en fonction de son projet.

Vous l’aurez donc compris en lisant les premiers mots de cet article : un hébergement web ne se choisit pas à la légère. Pour un petit projet, tel qu’un blog sous le CMS WordPress, vous pouvez choisir un hébergement partagé. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison qu’avec très peu de trafic, et un CMS léger, il vaut mieux partir sur une solution peu onéreuse, et c’est le cas de l’hébergement partagé. Pour faire simple, c’est un serveur qui est partagé entre plusieurs centaines, voire milliers de sites. Bien entendu, chaque site est indépendant : ce sont les ressources qui sont partagées, vous n’avez aucune crainte à avoir ! Ensuite, si votre site prend son envol au fil des mois et des années, vous pourrez changer d’offre en un simple clic : vous ressentirez les premiers ralentissements dès que les visites décolleront.

A lire aussi : Pourquoi utiliser Google Analytics ?

Si votre projet est un peu plus ambitieux (par exemple une boutique e-commerce sous Prestashop ou un site communautaire), il vaut mieux partir de suite vers un hébergement avec ressources dédiées, voire même un serveur dédié si vous en avez les moyens ainsi que les compétences. Dans tous les cas, vous devez avoir des ressources dédiées : cela permet d’avoir toute la puissance de l’hébergement uniquement pour votre site ! Cela permettra de faire face à l’arrivage de nombreux visiteurs sur des périodes assez courtes (comme, par exemple, l’envoi d’un mail à des milliers d’utilisateurs).

Bref, si vous ne deviez retenir qu’une seule chose de cet article, c’est qu’il faut bien définir vos besoins avant de choisir votre hébergement web. Ensuite, si vous continuez l’aventure, n’hésitez pas à faire appel à une agence web de communication, cela vous permettra de décupler vos visiteurs 😉

A lire aussi : Connexion au Manager E-Monsite

Les différents types d’hébergement web : mutualisé, dédié, VPS, cloud..

Maintenant que nous avons vu comment choisir son hébergement web en fonction de son projet, intéressons-nous aux différents types d’hébergement qui existent. Effectivement, il existe plusieurs options possibles pour héberger votre site internet.

Le premier type d’hébergement est l’hébergement mutualisé. Comme mentionné précédemment, c’est une solution peu coûteuse et idéale pour les petits projets. Les ressources sont partagées entre plusieurs sites et les performances peuvent être affectées par la charge des autres sites sur le même serveur.

L’hébergement dédié quant à lui propose un serveur entièrement dédié à votre site internet. Cette option offre la possibilité de personnaliser totalement son environnement selon ses besoins spécifiques en matière de configuration logicielle, notamment pour des applications exigeantes comme la vidéo ou encore le streaming audio. Cela a bien évidemment un prix plus élevé qu’un hébergement mutualisé car l’ensemble du matériel et des ressources sont alloués exclusivement au site web concerné.

Vient ensuite l’offre VPS (Virtual Private Server) : cette option propose aussi une partition du serveur mais chaque client bénéficie d’une partie propre estimée suivant sa souscription avec ses propres limites, ce qui signifie que vous pouvez avoir accès à plus de bande passante ainsi que plus de mémoire vive afin d’améliorer les performances du site Web. Ce type d’hébergement s’avère parfait pour toute personne recherchant un service intermédiaire entre l’hypothèse mutuelle solidaire et celle totalement indiquée.

Le dernier type d’hébergement est le Cloud. Cette solution offre une flexibilité importante car des ressources peuvent être allouées ou désallouées en temps réel, selon les besoins de l’utilisateur. Le cloud permet aussi de gérer automatiquement la montée en charge du site internet : si vous avez un pic de trafic soudain, il sera possible d’augmenter les ressources allouées afin d’éviter tout ralentissement.

Le choix entre ces différents types d’hébergement dépendra avant tout des besoins spécifiques à votre projet et aux performances requises pour garantir une qualité optimale à vos visiteurs.

Les critères à prendre en compte pour choisir son hébergeur web : performances, sécurité, support technique, tarifs..

Maintenant que nous avons vu les différents types d’hébergement, vous devez vous poser la question des critères à prendre en compte pour choisir votre hébergeur web.

Le premier critère à ne pas négliger est celui des performances. En effet, avoir un site rapide et fluide est essentiel pour offrir une expérience utilisateur optimale. Pour cela, vous devrez vérifier que l’hébergeur possède un serveur performant avec une bonne capacité de traitement.

La sécurité de votre site internet doit aussi être prise en compte lors du choix de votre hébergeur web. Assurez-vous qu’il dispose d’un système efficace contre les attaques (Distributed Denial of Service ou DDoS) ainsi qu’une protection anti-virus et anti-spam afin d’éviter tout risque de piratage.

Le support technique est aussi crucial : en cas de problème sur votre site internet, vous devez être en mesure de contacter le service technique de votre hébergeur. Assurez-vous qu’il est disponible et réactif. Prenez le temps nécessaire pour bien réfléchir aux différents critères mentionnés précédemment afin de choisir l’offre qui répondra le mieux à vos attentes et exigences professionnelles.